mémoire active

MISAME – mémoire active de pérennisation

et diffusion internationale du patrimoine de l’ IMEB 1970-2010

  Le patrimoine constitué contre marées et vents aux cours du long voyage de l’IMEB, est aujourd’hui sauvé et protégé.

En effet, ce patrimoine musical international, artistique, technique et documentaire de l’IMEB a été à titre exclusif transféré à l’association MISAME, incluant la propriété matérielle, immatérielle et les droits patrimoniaux (droit de représentation, droit de reproduction et de communication), à charge pour MISAME d’en assurer la conservation, la pérennité et la communication.

A cette fin, pour la France, elle a déposé à la BnF- Bibliothèque nationale de France l’ensemble des Collections et déposera celles en cours de finalisation.

Pour l’international , elle développe un réseau d’Antennes.

En ce qui concerne les Collections musicales, le travail a été mené en collaboration avec la Bibliothèque nationale de France – BnF et l’ Institute for Computer Music and Sound Technology – ICST de Zürich.

Il est à ce jour achevé .

Aujourd’hui la sauvegarde et la pérennisation du patrimoine par les dépôts à la BnF  sont donc effectives :

  • ainsi le 8 mars 2011 la BnF a transporté le studio historique Charybde, constitué des appareils, instruments, modules apparus de 1970 à 2009 et développés par l’IMEB, pour une réinstallation dans son Musée Charles Cros . Le studio est documenté par les manuels des instruments-modules, et démontré par un film vidéo de 120 minutes ainsi qu’un diaporama commenté de  954 photos.
  • ainsi ce sont quelques 1080 partitions qui ont été données le 1 avril 2011 au Département  de la BnF – Musique
  • ainsi, ce sont 161 caisses d’archives (soit 645 boites répertoriées) patrimoniales, historiques, sociétales, musicales, pédagogiques sonores, technologiques, vidéographiques et photographiques que la BnF (Département Musique) a transféré le 4 août 2011 dans ses locaux, comme corpus de recherche autour du Fonds musical
  • ainsi ce sont 18 caisses d’archives administratives locales que les Archives départementales du Cher ont emportées le 15 septembre 2011.
  • ainsi constituant les Collections musicales de l’IMEB ce sont de 63 pays, 6 612 musiques, enregistrées et documentées dans leur version définitive regroupant biographie(s) et photo(s) du compositeur, présentation de l’oeuvre et un tableau de 40 champs musicologiques) que MISAME a sélectionnées et qui ont été déposées au Département Audiovisuel, de la BnF, pour communication  aux chercheurs, consultation et préservation.
  •  ainsi ce sont 414 dvd sur les concerts, festivals, symposium, musical
  • historique (artistique, technique et administratif)
  • photographique,
  • vidéographique,
  • recherche/pédagogie,
  • recherche/instruments et dispositifs studio, enseignement et diffusion.

MISAME s’investit  parallèlement dans le développement de ses Antennes à l’international.

Le travail patrimonial, délégué, transféré et poursuivi par MISAME, du passé enjambera l’avenir.

Ainsi la Mémoire poursuivra avec MISAME l’œuvre accomplie. Et jouant sa partition, pour l’IMEB avoir été détruit ne sera pas disparaître du champ musical international, mais par la diffusion de ce patrimoine vivant et international fécondera la création musicale et la recherche musicologique de demain.

Ce vaste chant mémoriel sera comme dit le poète, « souvenir de l’avenir ».

Studio de création et recherche Charybde

Studio de création et recherche Charybde

 

logo MISAME