Présentation des Antennes de Misame

logo MISAME

 LES ANTENNES INTERNATIONALES

DE MISAME

Les phonothèques musicales de l’IMEB et de MISAME, forment  un patrimoine international constitué au long des quarante années d’activités de l’IMEB et des dépôts effectués à MISAME. Le Fonds ainsi regroupé a pour nom « Fonds MISAME »

Par convention signée le 23 septembre 2008, l’IMEB a transféré à MISAME à titre exclusif la propriété matérielle et immatérielle, incluant les droits patrimoniaux (droit de représentation, droit de reproduction et de communication au public) des musiques de sa phonothèque musicale pour qu’elle en assure, avec les partenaires de son choix la pérennisation, la communication et la diffusion,  par elle-même ou via ses Antennes. A cette fin, l’IMEB a transmis à MISAME pour transfert numérique les musiques et  la documentation musicologique annexée. Les supports originaux, eux, ont été déposés pour conservation à la BnF. Le Fonds est donc aujourd’hui géré et développé par MISAME.

Dans le but de diffuser internationalement ce Fonds, MISAME propose à des organismes présentant toutes garanties professionnelles, morales et juridiques une convention précisant les modalités pour bénéficier du dépôt de celui-ci. L’organisme attributaire, pour effectuer cette mission spécifique prend qualité et reçoit le titre d’«Antenne de MISAME » (la fonction d’antenne étant d’émettre et de recevoir). Cette appellation ne modifie en rien son propre statut institutionnel mais uniquement l’engage à respecter la Convention d’attribution MISAME. Au titre d’Antenne chacun de ces organismes reçoit en dépôt le Fonds de 6 612 musiques et la documentation musicologique associée.

Une ou plusieurs Antenne peuvent être constituées dans un même pays dans le but d’amplifier la connaissance et l’étude de ce Fonds.

Avant tout dépôt du Fonds musical, une convention précisant les termes et conditions juridiques, artistiques et déontologiques, est obligatoirement signée. Par celle-ci, l’Antenne s’engage  à respecter les droits des compositeurs et à ne communiquer les musiques du Fonds IMEB exclusivement qu’in situ dans le cadre de leurs activités, et ce à des fins artistiques, pédagogiques, scientifiques et non commerciales .

La fonction émission de  toute  Antenne consiste à assurer la diffusion musicologique du Fonds dans  les locaux de son institution, université, conservatoire, bibliothèque… Les objectifs en sont la communication aux étudiants, compositeurs, musicologues et chercheurs afin de leur donner accès à une base internationale, un corpus uniques par son ampleur et sa diversité (63 pays). Ce faisant, de participer à la formation des compositeurs et aux travaux de recherche musicologique, comme de susciter création et travaux universitaires.

Afin que l’émission soit au plus haut débit, chaque Antenne est invitée, si elle en est d’accord et sous sa responsabilité, à adjoindre au Fonds IMEB sa propre collection dès lors qu’elle en détient les droits de consultation et de reproduction, et ceci dans le respect de leur intégrité réciproque. En ce cas, cette collection peut être distribuée sous son nom propre aux autres Antennes.

Musiques et documentations du Fonds musical IMEB représente un espace mémoire de 2,3  Téra.

Actuellement, outre le dépôt à la Bibliothèque nationale de France, quatre Antennes ont été constituées à ce jour :  Institute for Computer Music and Sound Technology/ ICST de Zurich (Suisse), Université Nationale de Cordoba/UNC (Argentine), Electroacoustic Music Association of China / EMAC CNSM de Pékin (Chine), Université de North Texas/ UNT  à Denton (USA). En cours, le Zentrum fûr Kunst und Medien  / ZKM de Karlsruhe.

Le réseau prévoit des développements en Espagne, Grande-Bretagne, Italie, Québec.

Le « Fonds musical de l’IMEB » réunit  6 612 œuvres de 1946 compositeurs de 72 pays. Celles-ci proviennent de deux collections, celle de l’IMEB et celle de MISAME: